Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 14:52

L'hebdomadaire  suédois Fokus, l'équivalent de Match, a profité des dires de Zlatan Ibrahimovic pour les reprendre à son compte en en faisant la preuve par trois ...

1° Une croissance nulle  (Nolltillväxt)

2° 10% de sans travail     (10 procent utan jobb)

3° Un Front National en passe de gagner les  élections    

                                            (Nationella fronten på väg mot valseger)

Mais il en a bien d'autres, autement plus parlantes.

Ainsi du quotidien "Le Monde", un journal qui fait quasiment en France office de "Journal officiel".

Après qu'il a publié - en février 1977 -  la liste des signataires  (y figure Françoise Dolto) qui s'élevaient contre la condamnation à une peine d'emprisonnement de quatre pédoclastes (improprement appelés en France "pédophiles") trouva à nouveau opportun de publier les déclarations du psychiatre-"psychanalyste" (sic) Samuel Lepastier sur les enfants d'Outreau, qui selon lui auraient avant tout été victimes de leurs inconscient "oedipien(Le Monde du 8 février 2006)

Un pays où la iatrogénie freudienne a toujours cours, jusqu'à y faire "loi". Comme Freud (il était favorable à l'extermination des malades psychiatriques, qui "l'insupportaient", bien qu'ils le fassent vivre et servissent à ses recherches)  le psychanalyste-négationniste Roger Perron soutient que les incestes réels sont très rares, qu'il s'agit de surtout "fanstasmes".

Une  "skitland" où un psychiatre comme Dr. Pierre Sabourin persite à prendre les théorisations renversantes (projectives et mensongères) de Sigmund Freud pour du bon pain malgré une longue collaboration avec Pierre Lassus et Catherine Bonnet ! (Freud n'était-il pas le fils de son grand-père maternel, comme l'a intelligemment  exposé "entre les lignesJacques Lacan pour rendre compte de son délire dans  la théorie de la forclusion du nom du père de Freud ?)

Compte tenu de ses avantages géographiques les économistes Danois (si ce n'est aussi les Suédois) prévoyaient en 1986 qu'en l' an 2000  la France serait  la première  puissance économique d'Europe.

C'était sans compter qu'un État de non-droit et de passe-droit y règne, qui y est considéré comme "chose normale".

Jusqu'à quand ? 

Ainsi encore du droit archaïque dit "de cuissage ".

En témoignent, entre autres, les récents commentaires du créateur de "Marianne", Jean-Francois Kahn, et les réactions de nombre de députés et sénateurs masculins, qu'ils soient "socialistes" ou pas , en passant par la réaction de l'ancien Garde des Sceaux Robert Badinter , devant les "dérapages" auxquels s'était livré ou les provocations auxquelles l'ancien Président du FMI Donimique Strauss-Kahn avait succombées. Il était alors en passe d'être élu président de la République, fort de  70 % des intentions de voteIl n'y eut guère du côté des hommes que Bernard Debré pour s'en scandaliser.

Et les viols auxquels se livrait habituellements sur les parturientes, dans les années 80 - 90, le médecin "milliardaire" (selon le police, qui n'en pouvait mais) Jean-Claude Elmelik en sa Clinique de l'Haÿ-les-Roses,  sans que l'Ordre des médecins sache y mettre un terme

Ainsi aussi du droit de tuer, selon les dires du médecin Conseiller -Rapporteur de l'Ordre le Dr. Pierre Brassart, qui pour justifié son soutien au pseudo-chirurgien Antoine Denis m'avait affirmé que les médecins avaient non seulement  le droit, mais le devoir de gagner leur vie, que ce soit ou non  au dépens de la santé , voire au dépens de la vie de leurs patients, lorsque je lui ai demandé des explications au sujet de ce qui arrivé à mon père à la Clinique Elmelik en 1990 et de la lettre de chaleureux  remerciements et de félicitations que le Dr. Antoine Denis venait de lui adresser  le 29 mars 1994 (cette lettre, manuscrite, est rapportée telle quelle sur le site-Web n°106212950 sous le titre de "Lettre du Dr. Antoine Denis au Dr. Pierre Brassart".) 

Contrairement au Dr. Patrice Bodenan le Dr. Pierre Brassart avait été réglementairement désigné  rapporteur du Conseil disciplinaire de l'Ordre régional d'Île-de-France par le Dr. Jean Penneau, juriste et professeur de Droit. 

Autrement dit le droit de tuer et de violer est un droit médical soutenu par le Conseil régional et le Conseil national de Ordre des médecins et par l'AP - HP, qui ont par la suite confirmé ce "droit" en couvrant d'autres meurtres, comme au CHU de Mantes la Jolie dans l'affaire des assassinats de malades, que le Dr. Olivier Ille et la direction de cet hôpital passaient sous silence, mais qui ont été "malencontreusement" signalés par le Dr. Laurence Kouyoumdjian.

De même pour les relations sexuelles par lesquelles les candidates à la GPMA devaient passer  si elle voulaient pouvoir accéder à la procréation, que le  Dr. André Hazout leur imposait cependant que le Conseil National de l'Ordre des Médecins était depuis des lustres parfaitement  au courant 

Avait aussi soutenu ce "droit" au Conseil départemental de l'Ordre du Val-de-Marne Frère trois points le Dr. Patrice Bodenan, désigné "par erreur" (sic) rapporteur, en 1992 par le Président de ce  Conseil,  le Dr. Jean Pouillard (cf. à ce sujet la troll de lettre que m'a adressé en 1992 le Sécrétaire général du Conseil de l'Ordre du 94 le Dr. Claude Poulain sur le site 69970222 html.)

Après que je leur ai signalé ce qui était arrivé à mon père Pouillard et Bodenan°°° avaient  cherché à me faire appliquer l'article L 460 du CSP , non pas parce que j'avais réussi à le sortir du coma mortel où l'avaient plongé les neurologues de Bicêtre en refusant de lui administrer vraiment le traitement de la maladie de Biermer, mais pour ne l'avoir pas par la suite empêché de porter plainte contre X  pour non assistance à personne en péril de mort après ce qui lui était auparavant arrivé à la Clinique Léon Elmelik et après dans les Services du  Pr. Gérard Saïd et du Dr. Jean-Yves Beinis (voir site n° 71859487 la demande que le Dr. Patrice Bodenan avait adressé le 10 janvier 1994 au Président du Conseil disciplinaire de l'Ordre le Dr. Jean Penneau

Le Dr. Pierre Brassart avait certes été plus régulièrement désigné rapporteur en 1993 que le Dr. Bodenan en 1992, mais il m'a personnellement tenu lesdits propos pour légitimer les actes du Dr. Antoine Denis quand je lui ai demandé des explications à propos de la lettre de remerciements  que lui avait adressé  ce faux chirurgien orthopédiste le 29 mars 1994.

Cette lettre de remerciement est manuscrite peut être consultée  sur le site n° 106212950.  

Le Dr. Antoine Denis y renouvelle ses remerciements au Dr. Brassart pour "le rôle bien difficile qu'il a accepté de jouer à son bénéfice au sein du Conseil régional".

J'ai à la suite des actes illicites et inconsidérés, que j'avais qualifiés "d'intempestifs" (Cf. note *) du Dr. Antoine Denis fait lourdement les frais financiers et moraux du "complotisme" institutionnel. Il m'avait fallu intervenir en catastrophe en septembre 1990 lorsque mon père s'est retrouvé à l'hôpital pour sortir mon père du coma et d'une mort  imminente alors qu'elle survenait dans des conditions épouvantables. 

Des conditions que les neurologues du CHU de Bicêtre (Service du Professeur Gérard Saïd) lui avaient en août 1990 préparées et prédites en faisant semblant de lui administrer le traitement de la maladie de Biermer. Ils l'avaient ainsi condamné à une «inéluctable plus grande dégradation» (sic, selon leur expression, dite puis rapportée par le Dr. François Chedru, médecin de l'Assistance publique,  dans l'expertise de complaisance qu'il a accepté de rédiger au début le l'année 1996 sous la houlette de ses Confrères les professeurs André Lienhart et René-Claude Touzard, au prétexte (légitime ou controuvé ?) que le plaignant et son fils étaient "des méchants", sic, dixit le Dr. François Chedru quand je lui ai demandé de s'expliquer. (Il m'avoua qu'aucun chirurgien n'aurait accepté d'opérer mon père dans les conditions d'alors cependant qu'il a affirmé le contraire dans son expertise. Pour faire bon poids, il avait osé ajouter dans son expertise que mon père s'était adressé au "meilleur spécialiste qui soit" en s'adressant le Dr. Antoine Denis alors qu'il n'avait fait que se rendre au plus près de chez lui pour un acte en K 20) 

Ce n'est probablement pas par hasard si le Pr. Olivier Lyon-Caen, neurologue de la Fédération Française de Neurologie,  a fait appel au Dr. François Chedru, dans son émission de France-Culture intitulée "Avec ou sans rendez-vous", pour traiter du problème de l'expertise médicale, notamment celui des expertises médicales dites de complaisance. L'émission a été diffusée le 11 septembre 2011. 

Ces expertises  sont en principe, mais en principe seulement, en France passibles d'une lourde amende et d'une non moins lourde peine d'emprisonnement (trois ans d'emprisonnement et 45000 euros d'amende);

Le Pr. Lyon-Caen savais certainement ce qu'il faisait choisissant d'inviter le Dr. François Chedru parce que j'avais en avril 1997 tenu au courant les médecins de la F.F.N.  ce qui s'était passé en 1990 à l'hôpital Bicêtre, c'est-à-dire de l'intérêt qu'il y avait de ne passe fier aux données négatives d'un test de Schilling  et d'une vitaminémie B12 normale pour porter le diagnostic de syndrome neuro-anémique, donc de carence vitaminique B12  due à la maladie de Biermer  ou a un syndrome  apparenté (un syndrome depuis 2003 connu sous le nom de syndrome NDB12PP après qu'il s'est appelé "syndrome de carence vitaminique B12 avec test de Schilling normal"et que sa découverte a été initiée par la panique qu'avait suscité  la plainte  de mon père pour les souffrances   qu'il avait endurées en 1990 et les lourdes séquelles qui s'en suivirent.

Le Dr. Chedru savait très bien que ses Confrères, les neurologues de Bicêtre, avaient indûment prescrit au Chef de l'Unité de Soins Normalisés de l'hôpital Charles-Foix, le Dr. Jean-Yves Beinis, de continuer à n'administrer au malade qu'un simulacre du traitement de la maladie de Biermer après qu'ils l'ont fait transférer dans son Service et après qu'ils l'ont eux-mêmes gardé trois semaines dans leur propre Service sans autre traitement que du Prozac* Cf. leur CR d'hospitalisation rapporté sur le site 69970222 htlm. Ces neurologues  ne pouvaient en aucun cas ignorer l'urgence du traitement de la maladie de Biermer, la condition sine qua non de la survie de leur malade et de son rétablissement sans séquelles.

Prévenu juste à temps du simulacre par les infirmières de l'Unité de Soins Normalisés de l'hôpital Charle-Foix j'ai pu intervenir in extremis en le mettant moi-même en route le 12 septembre 1990.

Le rapide rétablissement de mon père ne fut ni du goût de l'Ordre des médecins ni de celui des neurologues de Bicêtre ni de celui de la direction de l'AP – HP, qui s'entendirent pour monter contre moi ce qui s'appelle en franc-maçonnerie un «chantier», une entreprise qui ne fait apparemment pas l'objet de condamnations judiciaires. 

Il ne fut pas plus du goût du parquet, cf le site n° 116517337 relatif à ce non-lieu et à l'omerta médicale.  

L'AP-HP créera en 1995 l'Espace Ethique de l'AP - HP en guise de rideau de fumée  pour ce qui s'était passé à Bicêtre, et probablement aussi en prévision de bavures à venir avec la nomination du Dr. Olivier Ille à la tête du Service de Neuro-pneumologie du CHU de Mantes la Jolie, où s'illustrera deux ans plus tard Christine Malèvre, sa trop zélée infirmière alors que la direction de Bicêtre et celle de l'AP - HP ne pouvaient en aucun cas ignorer qu'Olivier Ille  avait transmis des directives mortifères  au Dr. Jean-Yves Beinis quand il avait fait transférer mon père à l'hôpital Charles-Foix dans  son Unité de Soins Normalisés

J'ai à ce sujet tout dernièrement écrit à Madame Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes une lettre explicative sur cet état de chose.


Son contenu peut-être retrouvé dans l'article que j'ai dernièrement mis en ligne, intitulé "VW, le CNTS, l'IFREM, l'INSERM et l'AP - HP", pour souligner qu'il n'y a pas que VW qui puisse trouver  avantage à truquer des mesures de contrôle.

Cf. aussi pour plus de précisions les sites n° 34640255, 69970222 et 108281777 html

Partager cet article

Repost 0
Published by leon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens