Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 20:43

Bernard Tapie n'est pas le seul.

Bien plus que lui j'ai été exposé à la haine et à la vindicte en plus d'avoir subi un énorme préjudice moral et financier, 

En 1990, "à la surprise générale" (dixit le Dr. Michel Serdaru, neurologue émérite de la Fédération Française de Neurologie), j'avais réussi à sortir mon père du coma - un coma qui menaçait d'être rapidement voire immédiatement mortel - où l'avait plongé les rigidités conceptuelles de ses médecins, des neurologues de l'AP , HP, et à lui faire regagner, en quelques semaines, 30/30 au MMSE !

La solution thérapeutique était évidente, elle était non seulment des plus simples, mais elle permet désormais dans de nombreux cas semblables à celui de mon père de ne plus mettre dans le même sac les malades diagnostiqués "maladie d'Alzheimer" ou "encéphalopathie vasculaire" avec les casqui relèvent du syndrome NDB12PP, un syndrome méconnu pour ne pas dire inconnu en 1990;

Cela avait été le cas de mon père lorsqu'il fut hospitalisé en 1990, et l'avait précédemment été pour un nombre incalculable, mais certainement considérable de malades, l'inattendue résurrection de mon père ayant mis le feu aux poudres.

Le diagnostic que lui avaient collé (étiqueté) les neurologues de Bicêtre était "encéphalopathie vasculaire" compliquant une maladie  d'Alzheimer, le tout baptisé "Atteinte diffuse du système nerveux" ... à traiter par la kinésithérapie" (sic);

Le prétexte était fallacieux.

La vitaminémie B12 du malade était normale et le test de Schilling négatif.  

Indépendamment de moi le Dr. Michel Serdaru, que je ne connaissais encore pas, avait déjà tenté (ou tentait déjà) d'attirer l'attention des cliniciens que ni une vitaminémie normale, ni un test de Schilling lui aussi normal ne devaient éliminer le diagnostic de syndrome neuro-anémique (Cf. "La maladie d'Alzheimer et autres démences", Jean-Louis Signoret et Jean-Jacques Hauw, Flammarion Médecine-Science, 1991) cependant qu'en 1990 mon père avait développé un délire de Capgras.

Les neurologues de Bicêtre avaient prétendu que leur malade était (sic) "de toute façon vouée à une inéluctable plus grande aggravation" (sic)

Suite à son rétablissement, le "syndrome de carence vitaminique B12 avec test de Schilling normal" a été reconnu, et depuis 2003, depuis l'arrêt de la commercialisation du test de Schilling, il est appelé "syndrome NDB12PP".

Une découverte qui m'a valu les persécutions du Conseil de l'Ordre jointent à celles du Chef du Service responsable et de l'hôpital Bicêtre via l'intervention de Frère°°° Parice Bodenan, expert médical agréé, et de Sa Nullité Jean Pouillard. (Cf. www. lettre Patrice Bodenan à Jean Penneau ; www. délire de Capgras - vitamine B12 ; www syndrome NDB12PP - bibliographie)

Partager cet article

Repost 0
Published by leon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens