Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 01:07

Que peuvent faire les psychiatres pour empêcher certains de leurs Confrères de nuire gravement à la santé des patients ?

Nombreux sont ceux qui sont dangereux du fait de leur adhésion aux théories renversantes (paranoïaques et perverses) de Sigmund Freud.

Leur adhésion à ses élucubrations iatrogènes n'est certes que ruineuse pour la santé et les avoirs de leurs patients et financièrement bénéfique pour eux-mêmes.

Difficile aussi d'empêcher certains autres médecins qui volent au secours des Confrères qui se livrent à des activités qui contreviennent à la déontologie, telles que celles décrites dans l'article dernièrement mis en ligne sur ce site sous le titre

Corruptions médicales ordinaires et extraordinaires 

Cet article est plus particulièrement destiné à informer madame Marisol Touraine, ministre de la Santé, des Affaires sociales et des Droits des femmes sur des pratiques aussi ahurissantes qu'indicibles : à l'Haÿ-les-Roses, selon des informations qui se sont recoupées et que mon expérience a corroborées des parturientes ont systématiquement été prises pour les sex-toys par leur médecin-accoucheur, et des patients particulièrement vulnérables servis à parfaire le cash-flow de la Clinique Léon Elmelik, un établissement hautement protégé par le parquet et par l'Ordre des médecins en échange de ses services rendus aux hôpitaux des environs.

Un Ordre que François Mitterrand avait promis d'abolir s'il était élu à présidence de la République.

Une promesse qu'il s'est gardé de tenir.  Cf. René Chiche Enquete sur les mandarins de la medecine

C'est aussi que cette Clinique, parmi d'autres, dans les années 1990, servait aussi, si ce n'est surtout, de solution finale aux hôpitaux qui avaient à se défaire de malades devenus embarrassants depuis qu'ils avaient eu le malheur d'avoir été transfusés dans la première moitié des années 1980, c'est-à-dire à une époque où la quasi totalité des transfusions transmettaient le VIH.

Autour de 25000 patients (Cf. L'affaire du sang - Anne-Marie Casteret  éditions  La découverte 1992).

Un rôle que l'AP - HP a aussi confier plus directement à ses propres Chef de Service, tel au CHU Bicêtre le Service du docteur  Olivier ILLE, 

Sous ses directives mon père faillit perdre la vie en 1990 avant qu'il ne les délivre à Christine Malèvreau CHU de Mantes la Jolie.

Le Dr. Laurence Kouyoumdjian, qui travaillait au côté du Dr. Ille, au lieu de garder le silence, dérogea à l'omerta médicale traditionnellement imposé par l'Ordre des médecins aux praticiense, en contraction avec l'Article 40 du code de procédure pénale 

Elle signala le fait. Son signalement fut évidemment très mal reçu par la direction de l'hôpital et de celle de l'AP - HP, raison pour laquelle au lieu d'être félicitée et décorée pour avoir satisfait à ses obligations professionnelles elle a été sans ménagement priée de partir cependant que le Dr. Olivier Ille, qui s'était tu, et pour cause, a conservé son poste, tout comme précédemment le Docteur Jean Yves Beinis à l'hôpital Charles-Foix, qui avait obéi à ses directives mortifères, a pu conserver le sien jusqu'à sa retraite en 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by leon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens