Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 15:34

Le docteur Ulysse Saint-Pley de Lappée (USPL), un noblaillon sigma-dégénéré (1*) avait proposé  à ses Confrères, éminents neurologues de l'hôpital Bienêtre Bicêtreune solution un "truc" bien trop simple pour être à même de remettre leur malade sur pied.

Quel culot ! ou quelle inconscience ? d'avoir le toupet de croire qu'un avorton de son espèce pouvait comme ça contester le diagnostic de si savants neurologues ! (2*) 

Au lieu de l'entarter * (de l'allemand "Entarten " ) ainsi qu'il le méritait, lesdits neurologues préferèrent lui faire plus prosaïquement comprendre de leur index vissé sur la tempe qu'il devait avoir une araignée au plafond, avant de le faire remettre quelques mois plus tard à sa place par le docteur Bidonan Bodenan, que le président de l’Ordre du Mal-de-Varne Val-de-Marne, le docteur  Jean Pouillard, de son vrai nom Jean Touillard, leur avait dépêché afin que lui soit appliqué l’article L 460 du CSP.

USPL n’avait manifestement pas conscience de son état, ni que de ce que ses élucubrations provenaient de sa cervelle de linotte entartée dégénérée. 

Comment pouvait-il en être autrement pour qu’il se soit permit de proposer à des neurologues émérites au cerveau formaté IFREMER d’ appliquer une solution un truc pareil à leur malade, et comme lui manifestement entarté dégénéré de naissance, pour le sortir de l'atteinte diffuse du système nerveux l'ATTEINTE DIFFUSE DU SYSTEME NERVEUX où il se trouvait, une ATEINTE qu’ils avaient finement rapporté à une "DTA" (Démence de Type Alzheimer c.à.d. à Alzheimer + encéphalopathie vasculaire + entartement dégénérescence)

C’était celle-ci qui l'empêchait de tenir debout bien que leurs malins astucieux Confrères de la Clinique Ilénique Elmelik, à l'Haÿ- les-Roses, aient eu la généreuse et géniale idée de l'opérer, sans prévenir (pour lui éviter l’angoisse pré-opératoire et contrer le stupide avis du docteur Joseph Heller (de son vrai nom Joseph Heller), son cardiologue, et l’interdiction non moins imbécile de son fils, le malheureux docteur Ulysse Saint-Pley de Lappée)  pour lui extirper des pieds l'araignée qu’il avait au cerveau, qui l'empêchait de marcher sans tomber pour se rendre au marché du Petit Robinson. 

Pour le pauvre USPL, le fait que son père ait sombré dans le coma après trois semaines d'hospitalisation au CHU de Bicêtre et trois autres à l'hôpital Charles-Foix dans le service du docteur Jean-Yves Beinis (de son vrai nom Jean-Yves Beinis) était dû à la sonnerie au manque de perspicacité des neurologues qui l'avaient en charge.

C'était évidemment leur faire injure.

Ils firent clairement savoir au docteur Saint-Pley de Lappée que non seulement son truc idée était utopique, mais qu'elle provenait de ce que, du fait de son hérédité. il ne se rendait même pas compte qu’il avait une araignée accrochée au plafond.

Prenant leur courage à deux mains, malgré l'horreur que le Conseil’Ordre des médecins lui inspirait depuis sa création par Vichy, ile professeur Gérard Saïd  se réconcilia et s’allièrent avec lui, via le docteur Bruno Halioua (de son vrai nom Bruno Halioua), membre, comme le Professeur Gérard Saïd (de son vrai nom Gérard Saïd) de l’AMIF, et un des hauts délégués du Conseil de l’Ordre, le docteur Patriste Bidonan Patrice Bodenan, ami et protecteur des médecins-propriétaires de la Clinique Ilénique Elmelik, qui avaient subrepticement opéré ledit malade pour lui extirper par les pieds la ravageuse dégénérescence diffuse de son système nerveux ATTEINTE DIFFUSE DE SON SYSTEME NERVEUX 

(Cf. le compte rendu d'hospitalisation des neurologues sur le site 69970222 html)

Avant de lui succéder (3*), Patrice Bodenan proposa au docteur Jean Penneau, président du Conseil disciplinaire de l'Ordre des médecins  Île-de-Franciens, que soit appliqué à USPL l'article L 460 du CSP (le Code de la Santé Publique), pour lui interdire d’exercer si dangereusement la médecine avec une araignée accrochée au plafond, bien que sa solution son truc se soit révélé beaucoup plus opérant que la leur et celles de leur excellents confrères de la Clinique Ilénique Elmelik, spécialisée dans ce à quoi le docteur Olivier Ille s’adonnera à Mantes la Jolie après son changement de propriétaire (voir article précédent).

La solution Le truc  d’USPL ne pouvait être que l'expression d'un racisme d'un dégénéré sigma.  Preuve en est qu’USPL contestait les découvertes du docteur Fraude Freud.

Or le voià qui maintenant prétend qu'il aurait expérimenté avec succès un système truc permettant de récupérer plus efficacement, plus écologiquement, économiquement et bien plus massivement l'énorme et quasi inépuisable potentiel énergétique des marées que la construction de barrages.

Que celui réalisé entre Dinard et Saint-Malo dans les années 1960 ne délivre, quand il fonctionne, que 240  mégawwats pour une retenue des eaux de 300 mètres alors que son système truc pourrait les retenir sur des centaines de kilomètres et d’être ainsi cent voire mille fois plus productif.

Mais USPL est fils d’opticien.

Comme Affreuloup Afflelou, il est fou 

Il a heureusement rencontré l'incrédulité le scepticisme des responsables politiques encharge de l'énergie, de l'écologie.

USPL ne s'est même pas rendu compte qu'il était médecin, et non pas ingénieur, que si c'était possible, il a longtemps que  le truc la solution aurait été depuis longtemps trouvée. 

Il croit que c’est parce que EDF et l'Etat sont avant tout soucieux de préserver les centrales nucléaires, que sa réalisation ferait de l'ombre au projet de récupérer l'énergie des courants du Raz-Blanchard ?

USPL s'était heurté à la même réticence raisonnée en 1990 lorsqu'il avait propos une solution un truc pour sortir un malade du coma provoqué par une forme clinique, alors méconnue, de la neuro-anémie de Biermer, en l'occurrence le syndrome depuis 2003 appelé "syndrome ND12PP".

Ce syndrome se traite aussi facilement que la maladie de Biermer lorsqu'il est reconnu suffisamment tôt pour bénéficier du traitement de cette maladie alors qu'il était auparavant souvent confondu avec la maladie d'Alzheimer, qui elle, ne connait à ce jour aucun traitement truc efficace !

Or le syndrome NDB12PP est depuis lors reconnu pour être deux fois plus fréquent que la maladie de Biermer, qui elle-même touche jusqu'à 5 à 7 % des personnes passé la soixantaine !

 

Sans doute USPL est-il un mauvais "communiquant" pour que cette affection soit restée - et reste encore ignorée de la plupart des praticiens des anciennes générations.

Elle est désormais enseigné dans à la Faculté de médecine, ce qui fait que les jeunes médecins ne l'ignorent plus.

Le "Magazine de la santé" (diffusé sur Fr. 5) refuse toujours de faire état de ce truc !

Cf. les articles mis en ligne par USPL sur le "blog de léon"

à / www.syndrome-NDB12PP /

__________________________________________


1* La preuve se trouvait sur son visage.

Des sourcils se rejoignant était pathognomonique de sa béachellienne entartabilité 

2* Une preuve de plus

3* Patrice Bodenan obtiendra la présidence du Conseil disciplinaire de l'Ordre pour les Services qu'il à rendu aux médecins de la Clinique Ilenique Elmelik.  
 

Partager cet article

Repost 0
Published by leon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens