Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 18:05

Un Conseiller départemental de l'Ordre des médecins a, par son intervention au profit des neurologues de l'hôpital Bicêtre et des médecins de l'ex Clinique Léon Elmelik beaucoup retardé deux découvertes (ou inventions) de grand intérêt.

L'une est relative au développement d'une technique originale beaucoup plus écologique et économique, et bien plus efficace que la construction de barrages pour récupérer l'énergie potentielle des marées.

La tester in situ et en vraie grandeur dépassent maintenant mes capacités financières du fait que pour préserver les intérêts et le réputation desdits médecins, milliardires, selon le Commandant Christian Raeckelbboom, inspecteur principal au Commissariatde l'Haÿ-les-Roses, (sous-préfecture du Val-de-Marne, Commune ex-"socialiste", L'ex-Clinique Léon Elmelik y a été  construite en 1930 par le docteur Léon Elmelik, grâce à la fortune de son épouse, riche héritière de parents banquiers, selon d'autres sources cohérentes

Allez savoir  pourquoi les archives de la mairie de l'HAÿ-les-Roses se sont spontanément enflammées dans la nuit du 30 juin 1999 à trois heures du matin, tellement elles étaient brûlantes ?

NB - A en croire la plaque commémorative  restée placardée dans l'allée du Square Léon Elmelik dans les années 1990 le docteur Elmelik est décédé des suites de sa déportation en 1944 en tant qu'ancien maire-Adjoint de l'Haÿ-les-Roses  et ancien Résistant cependant que celle qui l'a remplacée en 2002 à l'inauguration de la nouvelle mairie stipule qu'il est décédé en 1959; Comprenne qui pourra !

La nouvelle plaque commémorative stipule en lettres blanches sur fond bleu que le Dr. Léon Elmelik est décédé en 1959.  Il y est aussi précisé qu'il avait été torturé, interné, condamné à mort et déporté à Buchenwald après son arrestation.par la Gestapo. 

 

Fac-simmilé de la nouvelle plaque : 

 

 

SQUARE DU DOCTEUR

Léon ELMELIK

(1897 - 1959)

Fondateur de la clinique de l'Haÿ

Résistant, arrêté par la Gestapo

Torturé, interné, condamné à mort. Déporté à Buchenwald

Maire-adjoint, commandeur de la légion d'honneur

 

La précédente plaque ne prétendait certes pas que le Dr. Léon Elmelik était décédé en 1944,  mais était bel et bien rédigée de façon à laisser entendre qu'il était décédé des suites de sa déportation en 1944, et qu'il avait été maire-adjoint précédemment à sa déportation.

L'intervention de ce Conseiller au profit des médecins de cette Clinique "protégée en hauts lieux" et où des centaines de femmes ont été violées au décours de  leur accoucbement ou d'une IVG par le médecin-propriétaire des lieux fut pour moi, sur tous les plans, ruineuse  (Cf. www.34640255 html chap. II § 5) 

D'autant plus que je ne suis pas ingénieur, mais médecin.

L'autre "invention" est en fait une découverte médicale, ou plus exactement une hypothèse faite en 1990 pour résoudre une impasse clinique.

Elle s'est révélée très trop pertinente, si pertinente qu'elle m'a coûté la peau des fesses s'est faite à mes dépens.

Les savants neurologues à qui je l'avais proposée non seulement avaient l'entendement l'esprit bouché n'avaient pas su la faire étaient passés à côté, mais n'avaient pas voulu y croire.

Pire, ils n'avaient pas même voulu l'essayer, alors qu'elle était sans aucun danger, du moins pour ledit malade, au prétexte que je n'étais pas neurologue c'était une ineptie sortie d'un cerveau fêlé digne (passible) de l'article L 460 du CSP (Code de la Santé Publique) article qu'ils cherchèrent à me faire appliquer en recourant aux services du Dr. Patrice Bodenan, spécialement dépêché l'Envoyé spécial du président du Conseil de l'Ordre du Val-de-Marne le Dr. Jean Pouillard , et que mon idée était "folle", et moi aussi, par conséquent ! ...

... jusqu'à ce que me sois vu dans l'obligation nécessité de la mettre moi-même à l'épreuve alors que le malade avait sombré dans le coma et qu'il n'avait manifestement plus que quelques heures à vivre, tant son état était, au terme de six semaines d'hospitalisation, devenu kafkayen effroyable.

La pertinence de ma proposition fut alors démontrée, pour ne pas dire établie, puisque le malade put trois semaines plus tard se remettre debout, puis regagner l'usage de ses sphincters avant de regagner 30/30 au MMSE (un test d'évaluation des capacités cérébrales réalisé six mois plus tard par lesdits neurologues, un test qu'ils s'étaient gardé de me faire savoir mais dont j'ai pu prendre connaissance trois ans plus tard grâce à l'obligeance d'une secrétaire)  plus quelques kilos des années plus tard avec la poursuite dudit traitement, que j'avais dû prendre l'initiative (et la responsabilité) de mettre en route.

Cette preuve démonstration très mal vécue car vécue comme une impertinence de la part des neurologues qui étaient passé à côté de cette découverte.

Ils me l'ont fait payé très cher.

la découverte était pourtant d'importance, puisqu'elle permet de ne plus confondre, comme elle l'était alors souvent, avant 1990, avec la maladie d'Alzheimer, qui ne connaît aucun traitement efficace, avec le syndrome NDB12PP, à l'époque méconnu, confondu qu'il était souvent la plupart du temps, ainsi qu'il en avait été en 1990  pour ledit malade, promis par les neurologues de Bicêtre à une "inéluctable et rapide plus grande aggravation" après avaoir été à faux diagnostiqué ATTEINTE DIFFUSE DU SYSTÈME NERVEUX (sic, une "atteinte" à l'époque mise en rapport avec une DTA. Les neurologues pensaient adroitement  droitement, rigidité cadavérique intellectuelle oblige que "Encéphalopathie vasculaire" + grand âge = Démence de Type Alzheimer, l'esprit "bien" formaté contrairement au mien dérangé

(Ce texte plein de ratures est très mal écrit. Il  devrait être réécrit, mais je le laisse tel quel)

Partager cet article

Repost 0
Published by leon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens