Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 16:51

<< Attendez-vous à savoir >>, aurait dit Geneviève Taboui, du temps où elle pérorait sur RTL.

La prédiction est tout à fait assise, et même abécassise : en 2113 les documents classés secrets des "Archives Freud" conservés à Washington à la Library of Congress serons, en principe, et pour la première fois, accessibles aux chercheur

Attendez-vous à savoir qu'il y en aura encore pour s'y intéresser) . Cf. www.l'affaire freud, mise en ligne en 2011 par le docteur Michel Meignan.

Ce psychiatre, qui se réclame aussi de la psychanalyste et de la sexologie, n'a, à sa stupé"faction, découvert qu'en 2010 le livre savant que le psychanalyste américain Jeffrey Moussaïeff Masson, également expérimenté, avait fait paraître aux Etats-Unis en 1984 sous le titre "Assault on truth " ("Le viol de la vérité", traduit et paru la même année en France aux éditions Aubier-Montaigne sous le titre "Le réel escamoté", livre qui ne s'est vendu en France qu'à quelques centaines d'exemplaires, alors qu'aux Etats-Unis il a permis à J.M. Masson de s'offrir une Porsche et une maison.

«En 1980, j'ai rencontré le Dr K.R. Eissler, directeur des Archives de Freud, conseiller et ami fidèle d'Anna Freud, que j'ai également vue à Londres et qui m'a donné son accord pour une nouvelle édition des lettres Freud/Fliess. C'est ainsi que j'ai pu avoir accès à cette correspondance restée secrète, qui constitue la source d'information la plus importante que nous possédions sur les débuts de la psychanalyse... Quelque temps après, le Dr Eissler me demanda de lui succéder... J'acceptai sa proposition et fus nommé Directeur intérimaire... Comme je relisais la correspondance (publiée), je commençai à remarquer un fil conducteur dans les omissions. Des lettres écrites après 1897, toutes les histoires de cas concernant la séduction sexuelle des enfants avaient disparu. En août 1981, le New York Times publia une série d'articles pour rendre compte de mes découvertes. La vague de protestation qui en résulta atteignit son point culminant lorsqu'on exigea mon départ des Archives. Je fus congédié, au soulagement évident de la communauté analytique... Voici donc l'histoire de l'abandon par Freud de la théorie de la séduction, accompagnée des documents qui s'y rapportent.» J.M.M.

De façon très documentée grâce ces archives  J.M. Masson explique qu'en fait Freud il était avant tout un marchand de soupe. Ce qui l'avait conduit à répudié la théorie des attentats sexuels commis par les adultes (parents, médecins, religieux, éducateurs  etc ... ) très peu goûtée de ses confrères "psychanalystes" et des psychiatres pour la remplacée par celle, plus agréable au palais des adultes, consistant à charger les enfants  qui ont subi ces attentats afin de les rendre surrtout victimes de  "fantasmes oedipiens" innés et soi-disant inhérents à la condition humaine alors qu'elle devrait en toute logique aussi et surtout concerner celle des singes, anthropomorphes ou pas, voire l'ensemble des mammifères, voire tous les vertébrés.

Sur le Web  les déclarations du psychiatre "psychanalyste" Samuel Lepastier publiées par le Quotidien Le Monde du 8 février 2006 à propos des enfants d'Outreau sont stupéfiantes et grotesques, car directelment dérivées de la théorie de l'astucieux marchand de salades qu'était Sigismund Freud, qui a construit un alibi "génial" innocentant les pédoclastes. Ainsi les enfants abusés et agressés auraient surtout été victimes de genre ces fantasme !  

Les déclarations du docteur Lepastier ne sont plus aujourd'hui aussi facilement accessibles sur le Web que par le passé, mais le lecteur les trouvera dans le livre "Outreau, la vérité abusée", paru en octobre 2009  aux éditions  Hugu & Cie)

Jeffrey Moussaïeff Masson avait été exceptionnellement autorisé à consulter les dites archives par Anna Freud, la fille de Freud, et par Kurt Eissler, psychanalyste et gardien des archives. 

Michel Meignant écrit : << Le livre de Masson, publié en 1984,  reçut un large accueil dans le monde entier, sauf en France où il fut l’objet d’un véritable rejet. Tiré seulement à quelques centaines d’exemplaires, il est aujourd’hui totalement épuisé ... >>

Vous ne voyez certainement pas en quoi l'accès en 2113 aux documents des archives Freud classés secrets ont à voir avec la fin du Monde !

Jacques Lacan, psychiatre-psychanalyste psychopathe français de réputation mondiale  est mort en 1981 de la main de ses médecins, qui mirent fin à son existence contre sa volonté.  et du fait qu'il savait à quoi s'en tenir concernant ses parents bios (son grand-père paternel était l'amant de sa mère), d'où son concept de "forclusion du père" cause de troubles psychotiques, concept applicable aux théorisations freudiennes, Freud n'ayant jamais voulu savoir qu'il était né d'un inceste père-fille, puisque son père bio n'était pas Jakob Freud, ni même son demi-frère Phillippe Freud, qui avait l'âge de sa mère quand il a été conçu, et comme certains psychanalystes l'ont suspecté, mais un certain Jacob Nathansohn, un bourgeois d'Odessa, le père de sa mère Amalia Nathanson, ainsi que l'avait compris outre Jacques Lacan après lui la psychanalyste Gabrielle Rubin dans son analyse de la vie de Freud ("Le roman familial de Freud", Payot 2002) après qu'elle y a été aidée par les analyses de Marie Balmary ("L'homme aux statues - la faute cachée du père", Grasset 1979 - 1997). Cette étude  avait valu à M.B. d' être ostracisée par Elisabeth Roudinesco & Cie, et Marianne Krülls, dans son "Freud fils de Jacob" (Gallimard, bibliothèque de l'Inconscient, 1984), et aussi le livre introuvable (et interdit par la doxa) du psychanalyste américain Jeffrey Moussaïeff Masson "Assault on truth", traduit en français sous le titre "Le réel escamoté" (à suivre ...).

Vous toujours pas en quoi enfin savoir que Sigmund Freud était le fruit d'un inceste a à voir avec la fin du Monde !

Ce matin 28 septembre 2016, soit 97 jours avant la fin du Monde dans une émission de France-Culture,intitulée "Les nouveaux chemins de la connaissance" un certain Pierre Pellegrin (ou grain ?), philosophe-chercheur au CNRS, qui est peut-être aussi "psychanalyste" (?) mais n'a certainement pas lu Masson, est venu commenter texte de Freud publié en France sous le titre "Malaise dans la civilisation" puis dans une autre traduction (la sienne ?) sous le titre "Malaise dans la culture" sans rien y compren dre (y sait pas que Freud était addicte à la cocaïne bien avant d'avoir développé un cancer de la machoire, cancer provoqué, selon le psychiatre-psychanalyste lacanien Bernard This, par le fait qu'il ait supprimé les lettres I et S de son prénom Sigismund pour le germaniser en Sigmund, de même que son patient modèle Adolfus Hitler avait germanisé le sien en Adolf.

Heureusement, à la même heure et à la même émission le psychanalyste Tobie Nathan, qui n'est pas né de la dernière pluie et qui connait le dessous des cartes (il admire la faculté qu'avait eu Freud d'avoir << su intéresser les plus intelligents de ses contemporains à des futilités invraisemblables >> ) viendra parler plus savamment de "L'homme Moïse et le monothéisme".

Attendons demain ...

 

Addenda du 29 septembre 2016.

 

Je n'ai pas été déçu, bien que Tobie Nathan n'ait pas été au fond des "problèmes" (des complications) que les fourvoiements de Freud ont "apporté" (posé) au Monde.

Tobie Nathan n'en termine pas moins son entretien avec Adèle Van Reeth en lui faisant remarquer que Sigmund Freud s'était beaucoup intéressé aux  dictateurs. Et pour cause, mais sans jamais dire pourquoi Adolf Hitler lui avait fait parvenir par Anton Sauerwald un sauf conduit après l'annexion de l'Autriche au IIIe Reich en mars 1938, un pourquoi que la romancière Eliette Abecassis ("Un secret du docteur Freud", Flammarion, 2014) dissimule naïvement sous une fausse piste freudo-compatibulaire en faisant passer le coursier nazi pour un admirateur de l'admirateur des dictateurs en général et d'Adolf Hitler en particulier, atteint qu'il était du "phénomène"  narcissique que Pierre Boule a très bien exposé dans son célèbre roman "Le pont de la rivière Kwaï" (trouble en rapport avec la "pulsion de mort,  une "pulsion" en rapport avec l' éMoi) 

Si Bernard This a "su" expliquer psychanalytiquement l'origine du cancer de la machoire que Freud avait développé dans les années 1920, on peut de la même manière, c'est-à-dire "psychanalytiquement" par l'amputation de deux lettres, l'U et le S du prénom de Hitler, "expliquer" la défaite des nazis, c'est-à-dire d'Adolfus Hitler, devant l'US army, de même que Freud a dévéloppé un cancer de la bouche pour avoir raccourci son prénom en l'amputant d'un I et d'un S ! Si si, c'est ce qu'a su comprendre le psychiatre Bernard This grâce à Jacques Lacan, dont il épousé la Cause.

Comme quoi la psychanalyse rend les les "psys" pèrespicassonnés.

C'est d'ailleurs pourquoi je m'en suis payé une tranche en 1972, et à nouveau en 1983, et encore une  nouvelle en 1999. Voyez le résultat !

Vous ne voyez toujours pas le rapport qu'a la psychanalyse du Moi avec la fin du Monde ?

Je me propose de l'expliquer d'une façon plus rationnelle que celle empruntée par Bernard This pour le cancer de Freud.  

A suivre ...

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens