Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 14:01

- Cet article fait suite à "Economies interdites" comme à celui consacré à la "mauvaise foi manifeste", qui  ont besoin d'être précisés et complétés.

<< L'année 2016 marque l'histoire de l'humanité avec l'entrée en vigueur de l'accord de Paris sur la lutte contre le dérèglement climatique  

Il doit beaucoup aux scientifiques et aux chercheurs du monde entier qui ont prouvé la fragilité de notre planète et les destructions intolérables qu'elle subit. Il doit beaucoup aussi à toutes celles et ceux qui se sont mis en mouvement, citoyens, territoires, villes, entreprises, ONG et gouvernants et qui ont fait de cette année 2016 celle d'un aboutissement de plus de vingt ans de discussions et celle d'un nouveau départ. 

Pendant trois ans, j'ai vu ce monde nouveau qui s'écrit sous nos yeux et j'ai aidé de toutes mes forces à le faire émerger : des initiatives majeures, des pays qui luttent et inventent, des hommes et des femmes qui s'engagent. Partout, les citoyens transforment leurs vies, les gouvernements décident de modèles de développement sobres et durables. De nouvelles sources d'énergies sont domestiquées ; des peuples entiers se mobilisent ; la faune et la flore sont surveillées, protégées ; l'espace maritime enfin pris en considération. 

Contre le pessimisme, le cynisme, le relativisme, je voudrais dire que ce mouvement est réel, que sa force surprend chaque fois qu'on la rencontre dans n'importe lequel des continents. " On n'arrête pas une idée dont l'heure est venue " écrivait Victor Hugo. Aujourd'hui, cette idée poursuit sa course, et dans son sillage, une nouvelle réalité prend forme. 

Le scepticisme nous oblige à être plus clair et plus exigeant. Mais le combat pour le climat et ce qu'il porte en lui de mutations positives est le combat du siècle. 

C'est celui de la paix, de la prospérité et de la justice climatique. C'est surtout l'invention du présent qui s'écrit >>  Cf. "Désirs d'Avenir"

Ce texte en ligne aurait été lu 857 fois par les internautes au 4/06/2017, dont moi, qui m'étais fendu de 10 euros en 2009, naïf que j'étais d'y avoir adhéré, bien que sans le sou depuis ma ruineuse découverte, faite en août 1990, d'un syndrome clinique jusqu'alors méconnu, mais qui depuis 2003 s'appelle en France "syndrome NDB12PP" (voir au site n°108281777 html qu'il s'agit en fait de celui qui avait reçu le nom que je lui avais donné en 1990, celui de "syndrome de carence vitaminique B12 avec test de Schilling normal" ... , surendetté pour l'avoir mis en évidence à l'hôpital Charles-Foix en dépit de l'obstruction forcenée et systématique de mes Confrères.

Une obstruction qui m'avaient obligé, et non pas permis, de le mettre en évidence.

Pour le coup - pour moi très coûteux d'un travail qui n'avait rien de fictif - je les avais privé d'en faire eux-mêmes la découverte.  Ce dont ils ont apparemment voulu se venger, à en juger par ce qu'ils m'ont fait subir, qui toute proportion gardée est de l'ordre de ce que l'horrible Edgar Hoover avait fait subir à Nikola Tesla.

En 2004 le Pr. Gérard Saïd m'a fait accuser par la direction de son CHU (l'hôpital Bicêtre) d'avoir moi-même en 1990 "fabriqué" (sic) ledit syndrome "par antisémitisme" (resic), alors que ledit  syndrome était une entité clinique qui n'avait pas encore été individualisé à cette époque !  C'est d'ailleurs mon intervention inattendue qui avait mis le feu aux poudres, forçant les neurologues de son Service à "travailler" la question.

François Hollande a été mis au courant de cette affaire. Il m'avait répondu en 2008 que, en tant que Secrétaire général du PS, il n'était pas en son pouvoir d'intervenir.

C'est sans doute ce genre d'affaire, car je ne suis pas le seul à avoir été maltraité par la justice française dans les affaires d'exécutions de malades après transfusion de sang contaminé, des exécutions camouflées sous des dehors d'erreurs de diagnostic, ou, comme au CHU de Mantes la Jolie, au prétexte d'euthanasies compassionnelles pour les malades qui avaient "bénéficié" d'une transfusion dans la première moitié des années 1980, cas de notre malade, qui se trouvait être mon père.

Après qu'il s'est rétabli, le Service du Pr. SaÎd s'est accordé avec les responsables du CNTS et de l'AP - HP et l'Ordre des médecins (via le docteur Patrice Bodenan, un Frère °°°, pour entraver sa plainte et probablement bien d'autres.

C'est sang-doute pourquoi François Hollande a pu, en tant que président de la République, c'est-à-dire en tant que premier magistrat de France, se permettre de déclarer à 2  journalistes que la magistrature française était loin d'être exemplaire !   

Partager cet article

Repost 0
Published by leon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens