Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 11:48

Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, et le Pr. Israël Nisand, président du CNGOF (Collège National des Gynécologues et Obstétriciens français) ne sont pas d'accord.

Citant une étude réalisée en 2013 par l'association Maman Travaille, qu'elle a fondée, Marlène Schiappa dénonce le trop grand nombre d'épisiotomies commises par les obstétriciens lors des accouchements par voie basse : sur 983 mères interrogées, elle affirme que les 3/4 d'entre elles disaient avoir subi une épisiotomie.  

 L'Inserm fait état de 26,8% d'épisiotomies en 2010.

Mais pour Marlène Schiappa il ne s’agit pas seulement du problème des épisiotomies : « Il y a des pratiques obstétricales non consenties, avec notamment des violences obstétricales, semble-t-il, particulièrement sur les femmes étrangères, les femmes très jeunes et les femmes handicapées ».

- Israël Nisand : « Madame, vos chiffres sont faux et nous sommes désolés que vous n’ayez pas jugé utile de demander aux professionnels de la naissance des informations qui eussent été documentées …  Non, madame la secrétaire d’Etat, les obstétriciens ne maltraitent pas leurs patientes et entendent à leur tour ne pas l’être par une secrétaire d’Etat mal informée … Lorsque vous parlez de violences obstétricales, vous maltraitez notre profession dans son ensemble. »

Au sujet des "maltraitances" commises sur des femmes en couche, je conseille aux protagonistes de se reporter au sites n° 34640255 html, chapitre II § 5.ainsi qu'au site n° 108281777 html pour en savoir un peu plus au sujet des « pratiques obstétricales non consenties » qui avaient cours à la Clinique Léon Elmelik dans les années 1980 – 1990, sous la haute protection de l’Ordre des médecins, du parquet et de la  CPAM du Val-de-Marne.

Le 23 janvier 1991, au Commissariat de l'Haÿ-les-Roses, le Commandant Christian Raeckelboom  m'avait fait savoir qu'il en avait "par dessus la tête" d'avoir à enregistrer des plaintes portées contre le docteur Jean-Claude Elmelik, gynécologue de la Clinique obstétricale Léon Elmelik, "toutes étant systématiquement bloquées au parquet", et qu'il souhaitait qu'il soit mis fin aux activités de cette Clinique. Il m'avait alors confié :  <<  ... j'ai là sur mes étagères cent-cinquante plaintes pour viols. Aucune n'a pu aboutir. Les médecins de la Clinique sont protégés en hauts lieux, ils sont milliardaires; ils font ce qu'ils veulent. Toutes les plaintes contre eux sont bloquées au parquet >> 

Les viols commis sur des parturientes endormies avec sont-ils à compter comme des "pratiques obstétricales non consenties

Partager cet article

Repost 0
Published by leon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens