Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 15:01

Les médias font grand cas du «scandale » que constitue la commercialisation des nouilles et des gaufrettes au Friponil * alors que leur consommation sera probablement sans véritables conséquences sur la santé des personnes qui les auront ingérées.

Les médias ont jadis beaucoup moins épilogué sur les conséquences plus que désastreuses sur les personnes des contaminations au VIH par les lots de sang  contaminés par le VIH, des lots que le CNTS avait fourni, en connaissance de cause, jusqu’en mai 1985, réussi à fourguer aux établissements hospitaliers. 

Le CNTS a depuis été rebaptisé Établissement Français du Sang, pour faire plus propre.

Dans certains établissement hospitaliers, les exterminations frauduleuses, de malades anciennement contaminés par ces transfusions - pour leur éviter d’avoir le temps de développer un SIDA maladie ? - comme cela s’est vu, entre autres, au CHU de Mantes la Jolie, où Christine Malèvre, sous l’égide de son bel Olivier Ille, se chargeait de ce travail, était pourtant à compter comme une de ces conséquences.

La collègue d’Olivier Ille, le Dr. Laurence Kouyoumdjian, qui avait eu le courage de faire cesser ces assassinats de malades en les dénonçant, fut non pas félicitée et décorée pour avoir donné l’alerte, mais  priée d’aller se faire voir ailleurs, alors qu’Olivier Ille, qui s’était s'était gardé d'ouvrir la bouche, a  conservé son poste.  La ‘‘Justice ‘’ était bien au courant, qui se garda prudemment de l’interroger sur ses antécédents au CHU de Bicêtre, un hôpital de l'AP - HP où il avait lui-même tenu, en août 1990, le rôle qu’il a ensuite fait jouer au docteur Jean-Yves Beinis avant de le faire tenir par Christine Malèvre.

Ce qui démontre qu'il aurait fallu que Laurence Kouyoumdjian se taise; mais comme je ne veux pas me répéter, je renvoie le lecteur aux articles que j’ai déjà consacré à cette affaire sur "génocides.over-blog.com".

Quoi qu'il en soit, cette tentative a eu pour effet de déboucher sur la découverte d’un syndrome jusqu’alors méconnu, le syndrome NDB12PP, mortel s’il n’est pas traité à temps par un traitement qui ne coûte pas plus cher que le prix de deux paquets de gaufrettes.  Une découverte que l'Ordre des médecins et la Justice française m'ont fait payer très cher.

Mais d'après les avocats qui se sont occupé de cette affaire, "en France, il n'y a pas de justice".  Et ce n'est pas l'ancien directeur de l'AFP, Jacques Thomet, qui dira le contraire, retour à Outreau oblige.

CQFD aux articles précédents de génocides.over-blog.com;

1 - "Une nuit vitaminée"

2 - "En France il n'y a pas de justice"

3 - L'emprise de l'Ordre sur la Justice

4 - L'article n° 34640255 html (article princeps)

5 - Prends soin de lui & Communauté de l'Emmanuel ((les tartuferies prospèrent en terres saintes éthiques)

6 - Aux éditions  La découverte "L'affaire du sang",        ..........

Partager cet article

Repost 0
Published by leon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens