Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 17:24

Bienvenue au livre  "Au nom du père", de Marc-André Cotton.  Sans doute Eric Fiorile connaît ce livre. Il est je crois comme M-A. Cotton  genevois. Est aussi bon à savoir qu'en 2012 est sorti en salle "L'affaire Freud", mais trop confidentiellement. Le film a été réalisé par le psychiatre Michel Meignant, qui s'est inspiré des révélations de Jeffrey M. Masson après qu'il a pris connaissance de "Le réel escamoté" (Assault on truth). "Enquête aux archives Freud" est la réactualisation de "Le réel escamoté" paru en 1984 mais épuisé et devenu + ou - introuvable. La nouvelle édition n'est pas pour autant facilement accessible. Elle est "indisponible", aux dires des libraires, donc en fait censurée (par qui ?).  Le film "L'affaire Freud" serait disponible en DVD auprès du Dr. Meignant, mais non sur Youtube.  Le dernier livre d'Elisabeth Roudinesco "Freud en son temps et dans le nôtre" est au contraire partout disponible. Bien que Roudinesco y interprête à sa façon (aveuglément admirative pour son héraut ) ce qui aurait dû la révulser, la lecture de ses « indéformations » reste comme celles de Gabrielle Rubin, qu’elle évite soigneusement de rapporter, hautement instructives.

 

"Psychologie magazine" de décembre 2014 présente la "somatic experimencing", une technique comme la REM sans doute pas sans utilité mais politiquement vaine face aux dégâts traumatiques permanents infligés par les pervers X et/ou les prédateurs financiers. Ils sont d'ailleurs trop souvent les mêmes, et alors soutenus par des Institutions plus ou moins conscientes de leurs complicités. Il s’agit d’ Institutions auxquelles l'Etat a très imprudemment confié "Mission de Service Public", notamment l'Ordre des médecins. C'est un Ordre qui cherche et réussit à terroriser la défense des victimes d'abominables exactions médicales, p.ex. les viols et les "euthanasies" de patients vulnérables, par des relations  maçoniques. L'Ordre est ainsi en mesure d'exercer  des "chantiers" contre ceux qui - avocats ou médecins - brisent la loi du silence. Cf. les derniers articles parus sur le Web au "blog de leon - pierre cretien" (www. genocides.over-blog.com). Cet Ordre a couvert, justifié et permis des exactions inqualifiables dont il avait parfaitement connaissance  "parce qu'il faut bien que les médecins gagnent leur vie" (dixit en s'adressant à moi leur Conseiller rapporteur le Dr. Pierre Brassart après qu'il a été vivement remercié par son protégé - voir la lettre manuscrite qu'il lui a adressée fin mars 1994 au site-Web n° 10612950 html, lettre en vain transmise au parquet à l'appui de la plainte de la victime (mon père) des exactions de la "fine équipe des pieds nickelés" (nom donné au trio quand il sévissait à l'hôpital Henri Mondor) après que mon père a, in extremis, par mon intervention substitutive, pu récupérer ses facultés intellectuelles. Ses médecins – les neurologues du CHU Bicêtre - lui avaient refusé le très simple traitement nécessaire à son rétablissement alors qu’il y était hospitalisé. Ils avaient ensuite donné la consigne de faire semblant de le lui administrer après qu’ils l’ont transféré dans un Service de gériatrie à l’hôpital Charles-Foix afin 1° qu’il ne soit plus en mesure de porter plainte contre leurs Confrères de la Clinique prédatrice des Elmelik  et 2° pour qu’il y finisse ses jours. Ces exactions, commises de concert, ont été, après qu’il a tout de même pu porter plainte, sanctionnées par un méprisant "non-lieu". Un non-lieu expressément requis par un parquet placé sous le houlette du très servile Michel Barrau, qui avait tout autant que le CNOM connaissance de ce qui se passait à la Clinique des Elmelik, si ce n’est pourquoi (en l'occurrence l’élimination physique des malades transfusés dans les années 1984 et 1985, rôle qui sera par la suite relayé par le Service de neurologie du Dr. Olivier Ille au CHU de Mantes la Jolie) bien qu’il ait eu en main les preuves des fautes et transgressions qui s’y commettaient, dont  le rapport d’expertise accablant du Dr. Yves Dano, qui les a quasiment  toutes énumérées (cf. ce rapport de 44 pages,  resté aux mains deMe Régine de la Morinerie) au prétexte insensé et absolument  mensonger qu'aucune faute n’avait été commise (voir à "un non lieu abusif" et  à « dans les pays démocratiques de basse intensité » sur http://genocides.over-blog.com et au site-Web n° 116517337 html, et accessoirement  l'article publié le 24 juillet 2014 surwww.advertance.eu/lomerta-regne-dans-le-milieu-médical/  qui les inscrit dans leur effrayant et scandaleux contexte politique.

 

.............................................................

Partager cet article

Repost 0
Published by leon - dans justice
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens