Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 17:53

J'ai une histoire aussi édifiante mais ausssi difficile à rapporter   que  l'histoire que Sophie Chérer a porté en elle durant des lustres avant de pouvoir l'écrire sous le titre "La vraie couleur de la vanille" (édité en 2012 à L'école des loisirs )

 

Difficile parce que très dérangeante pour l'Ordre des médecins et les secrets inavouables qu'il couvre, qui sont certainement du même genre que le premier secret, inavouable, d'Edmond A. ,mais aussi féconde sur le plan de la découverte scientifique que la découverte de celui-ci sur le plan gastronomique.

Après que, en août 1990, j'ai en tant que médecin formulé, contre de l'avis de savants neurologues se réclamant de l'INSERM et de l'IFREM, l'hypothèse qu'il devait exister des "syndromes biermeriens" que ni le test de Schilling ni la mesure de la vitaminémie B12 ne permettaient de mettre en évidence.

 

J'avais  appliqué à propos d'un cas particulièrement probant, l'adage fondamental - appris dès la première leçon de médecine en 1961 de la part du Pr. Henri Péquignot, dans le grand amphi de la faculté de médecine 45, rue des Saints-Pères à Paris, lors de sa leçon inaugurale - de toujours se rappeler que "la clinique prime le laboratoire".

 

De fait, après l'avoir  mis en évidence, le concept de "syndrome de  carence vitaminique B12 avec test de Schilling normal" (voir sa définition sur le web) fut reconnu valide par ... Andrès et al., qui attribuèrent cette découverte - "restée sans suite"  à Doscherholmen en 1973. Mais surtout, last but not least, j'ai fait en Juin 2012  une découverte bien plus "pharamineuse", puisqu'elle devrait permettre à la France de se redresser économiquement, tout comme ma re-découverte du susdit syndrome (appelé syndrome NDB12PP depuis qu'en 2003 la commercialisation du test de Schilling a été abandonnée) avait permis à un malade de 79 ans de ressusciter et de récupérer ses facultés intellectuels alors qu'il avait été "laissé pour compte", victime  du diagnostic de démence sénile irrécupérable (les neurologues lui avaient collé  l'étiquette  de DTA - , c'est-à dire celle d'une "démence de type Alzheimer".

 

Même après que j'en ai fait la démonstration, pour n'e pas se déjuger, les neurologues  avaient officiellement conclu dans leur compte-rendu d'hospitalisation à (sic) une "ATTEINTE DIFFUSE DU SYSTÈME NERVEUX"). 

 

J'ai donné, à cette autre découverte, l'appelLation de STSMC  (pour Système Transfert Séquentiel à Mémoire de Charge).

 

Ce système permet de récupérer très économiquement et écologiquement l'énorme  potentiel énergétique des marées  sur  des centaines de kilomètres, ce qui permet de faire l'économie du nucléaire et des énergies fossiles.

 

Cela  paraît tout à fait insensé, tout comme l'avait été déclaré la proposition de la probabilité du syndrome NDB12PP, désormais reconnu pour affecter 20 à 40 % des personnes âgées de plus de 60 ans ! Mais chut !  les circonstances de cette découverte sont inavouables (voir pourquoi et comment sites web  n° 73331815 et 1081777 html et 124327838  + les derniers articles du  "blog de leon")

 

.....................................................................................................

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens