Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 16:38

Luc Ferry a affirmé qu'il était bien connu des journalistes et des politiques qu'un  ancien Ministre  avait fait acte de pédophilie au Maroc.

 

Ce qui fait surtout scandale, c'est qu'il ne veuille pas dire de qui il s'agit alors qu'il est tenu par la loi de le faire,  et qu'il suffit de se reporter à "Sexus politicus"(paru il y cinq  ans  chez Albin Michel), pour savoir à qui il a fait allusion. 

 

Interrogée, Elisabeth Guigou dit que c'est à la justice de se saisir du problème.

 

En tant qu'ancienne Garde des Sceaux, elle devrait être la première à savoir que la Justice refuse de faire la lumière quand il s'agit de telles affaires. Elle-même ne tenait pas trop à ce qu'elles soient investiguées. "Je ne veux pas que ...  " s'était-elle brusquement interrompue dans un débat à ce sujet, ainsi que l'a fait remarquer un journaliste (G.S.).

 

Mais que Jean Didier Vincent  puisse dire qu'un prêtre sur 2 ou 3 est  pédo''phile'', cela ne porte pas à polémique. 

 

Je lui laisse la responsabilité de son assertion, qui ne me paraït a priori pas vraiment délirante.

 

« Marianne » titre cette semaine « Pourquoi les puissants s’autorisent tout et n’importe quoi » sans voir qu’elle y est pour quelque chose, qui a gardé le silence, qui n’a jamais chercher à enquêter sur ce qui se passait à l’Haÿ-les-Roses, au su de la Mairie, du Conseil de l’Ordre des médecins, des caisses d’assurance maladie et de la justice. Cela fait des lustres que j’envoie presque tous les jours des lettres, donc des milliers de lettres, sans compter les fax, aux principaux journaux français réputés « de gauche » (comme Marianne, le Nouvel Obs, Libération), du centre gauche comme Le Monde, ou du centre droit comme Le Point, de droite, comme le Figaro, ou « apolitiques » (La Croix, les journaux féminins) où les les chaïnes radio (France-Culture, France-Inter, Europe 1, RTL) ou de télévision (France 2 et France 3, Arte; M6) et Médiapart pour répercuter l’information qui m’avait été donnée le 23 janvier 1991 par la Police de l’Haÿ-les-Roses, que dans la Clinique de cette Commune, les femmes se faisaient violer sans que cela ne porte à grande conséquence pour le gynécologue-directeur-prpriétaire de l'établissement.  Il profitait  de ce que les parturientes étaient anesthésiées pour se satisfaire.

  

Je dois dire que je n’ai guère été relayé par les femmes dans cette aventure (à commencer par ma propre ex épouse, qui, sans qu’elle l’ai voulu, a déclenché tout un processus, trop long à expliquer ici, par lequel j’ai été conduit à connaitre ce qu’il en était de cette Clinique en accompagnant mon père porter plainte au Commissariat de l’Haÿ-les-Roses. je m’étais adressé à des avocates pour plaider notre cause. Elles se sont couchées devant les difficultés (voire comment sur mon blog à « maltraitances des personnes âgées », mais il faut le lire à fond, même si c’est un peu long et rébarbatif, pour comprendre pourquoi il a été jusqu’ici impossible de mettre les choses à l’endroit).

 

La "pédophilie"  a rapport  au  MACHISME dans la mesure ou un homme qui a été abusé dans son enfance et/ou a servi de femme à un prêtre (comme à tout autre adulte masculin) vera sa relation  aux femmes perturbée.

 

Ce qui vaut pour les garçons vaut aussi pour les filles.  "Séduites" dans leur enfance  elles auront un rapport aux hommes et  une sexualité  modifiés, pour des raisons psychologiques, mais aussi hormonales, la stimulation sexuelle prématurée n'étant pas sans action sur l'axe hypothalamo-hypophysaire. 

 

 Devenu adulte, si les "séductions" subies dans l'enfance ont exacerbé son appétit sexuel, l'homme sera tenté de se prouver à lui-même qu’il est bien un homme en multipliant les conquêtes. Il  deviendra  un  "séducteur" invétéré, tantôt des femmes, tantôt des enfants, tantôt des deux, à moins qu'il ne s'oriente vers l'homosexualité.  Autrement dit, le donjuanisme ne serait pas un signe de plus grande virilité en rapport avec la nature masculine, comme le postule Jean Didier Vincent, mais la trace d'une transgression par un adulte (et non par l'enfant, comme l'avait posé Freud) d’un interdit fondamental dans l'enfance du futur Don Juan (ce que ne semble pas avoir compris Jacques Lassalle). D'où l’interdiction de prendre les enfants  pour des sex-toys. 

Répondre

Partager cet article

Repost 0
Published by leon - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens