Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 12:22

Jusqu'au milieu des années 1990 il n'était pas rare de confondre la maladie d'Alzheimer, qui ne connaît toujours pas de traitement efficace, avec des démences relatives au syndrome NNB12PP, remédiables sosu cobalaminothérapie, un syndrome qui n'a été individualisé que vers "le milieu des années 1990", selon ce qu'en disent Emmanuel Andrès et al. dans les articles qu'ils ont fait paraître dans la Revue de Médecine Interne en 2003, cependant qu'à la suite de ce qui était arrivé à mon père en 1990, j'avais émis l'hypothèse "absurde" (aux dires des neurologues et des gériatres qui l'avaient en charge), qu'il souffrait d'un syndrome biermerien malgré la négativité du test de Schilling, probablement du fait d'un trouble métabolique entraévant son utilisation : en fait de trouble métabolique il s'agissait consigne donné aux infirmières de ne faire que semblant de lui administrer le traitement que je réclamais, en l'occurrence celui de la maladie de Biermer (pouir plus de détails voir site 108281777 html). 

 

L'inéluctabilité du réchauffement climatique pourrait ainsi être comparé à la fausse l'inéluctuctabilité de l'augmentation du diagnostic des cas de démences dues à la maladie Alzheimer parce l' on confondait souvent  cette maladie avec les démences relatives aux syndromes NDB12PP, qui sont remédiables de façon simple quand on sait les reconnaître à temps, ce qui n'était pas le cas jusqu' au "le milieu des années 1990", après que la résurrection d'un malade officiellement étiqueté authentiquement dément par les neurologues et les gériatres qui l'avaient en charge au CHU de Bicêtre, dont Olivier Ille et Pascal Masnou, qui l'avaient du fait de leur erreur  promis "à une inéluctable plus grande aggravation" (sic), ainsi que le rapporte le Dr. Michel Chedru dans son expertise en 1996 cependant qu'il avait été démontré dès septembre 1990 que ses fonctions mentales s'étaient rétablies le traitement spécifique des carences vitaminiques B12 sévères (voir site n° 73331815 html et plus généralement à NDB12PP)  

 

L'inéluctabilité du réchauffement climatique pourrait de même être contrée si l'on confiait, comme je le prône, l'exploitation du potentiel énergétique des marnages au STSMC ou au STSMI, deux techniques potentiellement  salvatrices. Voir pourquoi et comment aux précédents articles de ce blog,

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leon - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens