Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 01:03

A cause de cette monstrueuse Institution qu'est le CNOM, qui a statuairement "Mission de Service public" ainsi que l'avait rappelé dans un éditorial du Bulletin de l'Ordre feu son ex-président Bernard Glorion, j'en ai pris pour vingt-cinq ans d’em...dements,   (apparemment à propos de l'affaire dont il et ici question, après qu'elle s'est "inopinément" répétée sept ans plus tard au CHU de Mantes la Jolie) / N.B. l'Institution  se chargeait et se chargera encore de contrecarrer par son lobbying la Justice  en faveur des médicastres et des praticiens  qui profitent de leur statut  pour violer les femmes et les enfants /.

BG était tout à fait au courant des débordements de ses Confrères Conseillers Ordinaux.  

Leur lobbying °°° m'a condamné à l'indignité ordino-nationaliste, moins pour m'être trouvé dans l'obligation d'intervenir pour empêcher papa André (après six semaines d'hospitalisation il était devenu squelettique) de passer de vie à trépas que pour ne pas l'avoir par la suite empêché, après qu'il a récupéré ses facultés mentales, de porter plainte contre les médecins qui avaient, en mai 1990, profité de sa grande vulnérabilité psychologique pour l'abuser et l'escroquer (voir article précédent). 

L'obligation d'intervenir était certes "facultative", mais risquée du fait du lobbying de l'Ordre. Un Ordre que le PS avait prévu  (promis) d'abolir en 1981 (promettre n'est pas synomyme de prévoir). 

J'avais dû intervenir afin de sortir papa André (né le premier mai 1911, il avait 79 ans) du coma après qu'une Surveillante  de l'AP – HP a eu l'insigne audace de me faire savoir, en demandant à une de ses infirmières de m'inviter à jeter in coup d'oeil sur le cahier des prescriptions thérapeutiques afin que je puisse me rendre compte de ce que les gérontoclastes de son Service obéissaient à un ordre supérieur, consigne ayant été donnée à Bicêtre de ne faire que semblant de d'administrer à papa le seul traitement susceptible de le sortir vivant de sa maladie, officiellement appelée  "ATTEINTE DIFFUSE DU SYSTEME NERVEUX" (sic) et du coma mortel où, à cause de ce simulacre, il avait fini par sombrer ! En prime, j'ai été accusé par l'hôpital Bicêtre, via sa "chargée des relations de l'hôpital avec la clientèle" (sic)  d'avoir délibérement "fabriqué" la maladie de mon papa par "antisémitisme" (sic).

Une telle accusation aurait ipso facto dû me valoir un signalement au procureur en vertu de l'art 40 du Code de procédure pénale. Pourquoi les médecins accusaterurs ne l'ont-ils pas fait, alors qu'ils me l'ont promis ? 

Pour plus de précisions prière de se reporter au site-Web 120912478 html et autres. 

..........................................................

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens