Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 17:17

Pour des raisons inconnues, certaines zones sombres rendent le texte illisible. Passer dessus avec la souris découvre le texte.

L'énergie marémotrice est de l'énergie cinétique soustraite  à la Terre et  à la Lune. L'usine marémotrice de la Rance ne fait que  récupéer cette énergie et la transformer en énergie électrique. Une méthodologie différente pour récuprer cette réserve quasi inépuisable d'énergie permettrait  de s'affranchir totalement de l'existence d'un estuaire. Comme elle est plus efficace, elle n'aura que l'inconvénient de ralentir un peu plus la rotation de la Terre sur elle-même et d'éloigner la Lune de la Terre. Quoique colossale, l'énergie soustraite à ces astres n'en sera pas pour autant désastreuse. 

La méthodologie nécessitera la fabrication de convertisseurs lourds ou très lourds selon les configurations et les options choisies : grandes ou petites unités de productions installées tout le long des côtes donnant sur l'océan relancera l'industrie sidérurgique ce qui devrait amener le ministère du Redressement productif et celui de l'Energie, de l'Ecologie et du Développement durable à s'intéresser à cette  nouvelle technique; .     

 

L'industrie sidérurgique française en sera relancée pour peu que la fabrication des convertisseurs soit confiée à des usines sises sur le territoire. Il n'est peut-être pas trop tard pour comprendre que les aciéries  de Florange trouveraient là de quoi s'occuper. 

 

Le dernier article de mon blog fait état de cette possibilité. L'article date du 1 octobre dernier. J'ai intitulé l'article "L'or vert et les prédictions économiques danoises". Prédictions qu'il serait opportun de concrétiser.

 

Les systèmes actuellement à l'étude pour exploiter les courants de marée et l'énergie des vagues paraitrons  des gadgets par rapport à la puissance et au potentiel  de cette nouvelle méthodologie.

  

Les Ministères de l'Énergie et du Redressement productif ont été sollicités, qui devraient s’y intéresser. Ces Ministères risquant de ne pas prendre la(laboratoire, je puis aussi bien la proposer à un Comité Scientifique régional, à l'IFREMER ou aux industriels soucieux de relancer l'économie sur des bases saines.

 

L'article reprend les termes de la lettre adressée au Conseil Général des Côtes d'Armor dans l'espoir d'y trouver intéressements, si ce n’est une compétence technique et industrielle. Les Côtes d'Armor se doivent en effet de ne pas laisser échapper la possibilité de pouvoir contribuer au développement cette méthodologie.

 

Il suffira de lui prêter attention pour qu'elle paraisse évidemment pertinente et fasse des adeptes, et trouve ainsi les moyens de son développement.

 

Elle sera une solution non polluante plus "élégante" que l'implantation d'éoliennes implantées en mer, qui défigurent l'horizon et gênent la circulation maritime. Elle ne sera cependant  nullement incompatible avec celles-ci. Elle peut sans inconvénient aucun être implantée sur les mêmes sites d'exploitation.

 

J'adresse copie de cette lettre aux Ministères concernés afin qu'ils daignent au moins l'examiner.  Ils ne risquent pas le ridicule à le faire.  La méthodologie n'a rien d'extravagant.  Rien à voir avec la mystification de  ne sais plus qui dans l'affaire des "avions renifleurs". La méthodologie peut être testée en laboratoire pour une somme très  modique avant d'être développée.  

 

Je suis aussi certain de sa pertinence que j'étais certain en  1990 d'avoir

raison contre l'avis de mes confrères quant au traitement que nécessitait la maladie de mon père  (cf le site 108281777 html) 

 

Mille excuses à monsieur Lionel Jospin pour avoir dans une lettre parlé de son ami Maurice Allègre. Je voulais évidemment  dire Claude Allègre

 

Pierre Cretien  tel 06 78  58 96 21



   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens