Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

A propos du prix littéraire que vient de recevoir Elisabeth Roudinesco, RFI écrit :

<< Avec 30 000 euros, c’est le prix littéraire le mieux doté en France qu’Élisabeth Roudinesco vient de remporter ce 6 novembre avec un essai.

Avec Sigmund Freud, en son temps et dans le nôtre, l’historienne de la psychanalyse a accompli sur 592 pages un brillant travail de biographe, couronné aujourd’hui par le prix Décembre. 

Elle n'a pâs allongé le célèbre père de la psychanalyse sur le divan, mais elle a analysé et couché sa vie sur papier. Résultat : la première grande biographie historique écrite en français sur Sigmund Freud. Pour cela, Roudinesco a été la première Française à consulter les archives sur Freud à Washington.Son essai, qu’on pourrait aussi interpréter comme une réponse cinglante à Michel Onfray après leur controverse homérique en 2010 sur Freud, met fin à une lecture abstraite de l’œuvre freudienne et introduit le contexte historique dans sa pensée et ses écrits. À la canonisation des textes, elle oppose une déconstruction des mythes et légendes créés autour du personnage et le fameux complexe d’Oedipe qui influencent jusqu’à aujourd’hui notre regard sur lui et ses théories. « Qui est-il ? », « D’où vient-il ? » sont les deux questions essentielles du livre d’Élisabeth Roudinesco dans lequel nous découvrons, entre autres, des histoires inédites autour des patients de Freud >>. 

Le fondateur de la psychanalyse ne s'appellerait-il pas plutôt Alfred Binet que Sigmund Freud ?  

 

Sigismund Freud  s'en était inspiré et avait continuer son oeuvre après qu'il a lu et traduit en français "Le grand et le petit fétichisme dans l'amour".(paru en 1888)

Dans cette étude Alfred Binet introduisait  le concept de fétichisme. Il y expose qu'il s'est livré à une psychologie expérimentale et scientifique, qu'il appelle psycho-analyse.  Alfred Binet est donc stricto sensu le fondateur de la psychanalyse et  Freud son continateur après qu'il s'est "espérimentalement" et sans encore  le savoir fait le confident - et donc le psycho-analyste - de son mentor Josef Breuer quand celui-ci lui a rapporté, lors de ses longues promenades avec lui,  son aventure avec sa jeune patiente " Anna 0", soi-disant dénuée de toute sexualité (voir mon article précédent ce que l'on pourrait en dire) 

A propos de son  livre "Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre" Elisabeth Roudinesco dit avoir cherché et réussi à "invalider les rumeurs, les fantasmes qui entourent la vie et l'histoire de Freud".

 

A Laure Adler elle a dit pour  France-Culture   "J'ai voulu voir autrement la genèse des concepts freudiens. J'ai cassé la chronologie psychanalytique pour montrer comment les doctrines de Freud s'élaborent à travers les doctrines de l'époque."

Je n'ai pas lu son livre, qui vient de recevoir le prix  "Décembre", décerné par un jury  de douze  prrsonnalités, dont Laure Adler. 

J'attends qu'elle me l'envoie ou de pouvoir l'emprunter pour le lire. Je me suis déjà coltiné bien des livres sur Freud, en plus des siens, dont celui de Michel Onfray après tant d'autres, y compris le monumental  Franck Sulloway "Freud biologiste de l'esprit" traduit et paru en France en 1992.

Pour une lecture moins mythologique que celle d'Elisabeth Roudineco, voir celle qu'ont  fait les psychanalystes Jeffrey Moussaieff Masson, Marie Balmary, Jacques Van Rillaer, Gabrielle Rubin.   

Et la suite impie sur mon précédent article.

Slut fôr i kväl

 

. l ...

 


 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens