Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 16:38

Leva bättre utom att utkräva kärnkrafter ?

 

Det finns ett outgiven sätt att inte öka planetens uppvärmingen

 

STSMCs tekniken  återger den outtömliga jätte stora energi lager som gömms i tidvattens krafter. 

 

Även om den tyvärr inte direkt gäller Sversige, men mest franska östra kusten, och övriga länder som Kanada, N-Ö Austalien, Corea, kanske Japan ? , Chilien ... bl.a, skulle det vara redan bra om Greenpeace kunde tillverka en 1/100 eller 1/500 's modell för att bevissa att den är  träffande.



För mera upplysningar skriv Pierre Cretien 101 r. Clemenceau 22370 Pléneuf-Val-André F- 22370. gsm 06 78 58 96 21

Repost 0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 17:24

Som läkare och privatperson försöker jag ny i Frankrike kämpa mot kärn o fossil energi sedan 2012 när det kom för mig ett nytt sätt att sota tidvatens krafter.

 

En större energi källa finns verkligtvis i Frankrike, England, Canada, vestra Australien, Corea, osv. med tidvatten genom  en teknik  jag nämmer  STSMC  energy. 

 

Det är viktigt att politiker  (François Hollande, bl.a.) fattar att STSMC borde göra kärnkraft obsolet.  Politiker får inte fortfarande agera oansvarigt när det finns en bättre alternativ ...

 

Se på fälltet  n° 118639456  oppet brev till Delphine Batho, annars se på "STSMC energy".     Pierre Cretien   gsm  33 06 78 58 96 21 alias Andersson. 

Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 16:45

... Om du läser franska  får du översätta. 

 

La Revue ''Sciences et vie'', dans son numéro du centenaire, répond à la question de l'existence des marées, mais n'en dit pas la profonde et véritable raison.

  

Les marées ont certes à voir avec le mouvement de la lune autour de la terre et de la terre autour du Soleil, ainsi que de phénomènes d'amplification des ondes par résonances, mais le magazine omet de dire que Dieu, c'est-à-dire la Gravitation, en est la cause ultime (Sciences et vie précise que l'attraction lunaire n'est responsable  que d'un dénivellemnt de 70 cm.  L'article passe donc sous silence les phénomènes d'amplification par résonance).

 

Les  forces Gravitationnelles  sont infiniment agissantes et infiniment misèricordieuses.  Elles sont le bras droit de Dieu. La Gravitation peut capter et retenir des rayonnements hautement énergétiques alors qu'ils sont sans masse, ou dévier de sa trajectoire !  (Ce qui pose un problème théorique : les photons n'ont pas de masse alors que    E = MC²)



Toute personne  restée invalide après avoir reçu sur la tête un pot de fleur tombé d'un balcon ou  sortie vivante d'un tremblement de terre contestera sans doute, l'avait faitcomme Voltaire le mécréant, les bienfaits de la Gravitation. Les catastrophes provoqués par tremblements de terre sont effectivement dus à la Gravitation.

 

Mais preuve est que les marées ont été voulues et créées par Dieu : les marées vont permettre  aux hommes de résoudre le problème, autrement à ceux-ci écologiquement insoluble, du réchauffement climatique.

 

Pour preuves  que l'on  doit  l'existence des marées à la miséricorde Dieu :  



1°- Etienne Klein, grand physicien français, assimile la Gravitation à Dieu. D'où la lettre G - le G du doiGt de God, qui la désigne.

2° - La Gravitation est une divinité. Ne nous rappellera-t-elle pas à Elle à "la fin des temps", quand le système solaire sera avalé par un trou noir ?

3° - Elle a entendu les ardantes prières qui lui ont été adressées de faire advenir son Règne. Elle a créé les conditions nécessaires et suffisantes au surgissement des marées (et des tsunamis, objecterons les mécréants et les sceptiques).

4° - Le STSMC est un procédé qui permet de récupérer l'énorme potentiel énergétique des marées bien plus massivement et bien plus économiquement qu'avec la construction de barrages.

5°  Sa solution est sur Internet (sites STSMC energy, ''Comment sauver le Climat, lettre ouverte à madame Delphine Batho '' )

6° - Un député candidat à la Présidence de la République s'inquiète de savoir si Elui a été breveté !

7° - Le Christ pouvait paraît-il marcher sur l’eau delà mer morte, réssusciter les morts, multiplier les pains tranformer l'eau en vin !  (on ne voit pas le rapport)

  8° La fin des temps était alors à l'Ordre du jour, mais pas la transition énergétique. Des esclaves faisaient à l'époque le boulot et le bilan carbone de leur travail était tout ce qu'il y a d'écologique.  

 9° - Lorsque "Maison d'études" s'appelait "Écoute Israël", Victor Malka avait invité André Chouraqui, traducteur de la Torah, du Coran et des Évangiles. Chouraqui, outre la joie qu'il disait vivre à traduire ces textes, y affirma que << le Christ, comme chacun sait, n'a jamais existé >>.

10° André Chouraqui tenait à rappeler que Jésus << appartenait au peuple juif >> . Autrement dit, si Jésus était juif, il n'était pas pour autant le Messie.

11° - Les Juifs, du moins ceux qui croient aux Ecritures, l'attendent toujours,

12 ° Il  en résulte que toute femme juive qui adhère aux Ecritures peut cultiver l'espoir d'enfanter le Messie, à la différence des chrétiennes, pour qui c'est rapé.

 

Ce serait paraît-il  pourquoi  nombreuses sont celles qui tiennent à rester juives (?).

 

Pour les Chrétiennes, c'est rapé !                            

 

 

Slut för idag ...                          David Off-fils, alias Omalamoto Kaderaté

 

Repost 0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 15:46

The STSMC is the rational and obvious solution to avoid the risk of nuclear accidental heavy radioactive pollution, and by the way the growth of greenhouse gas effect.

How it works is shortly described in previous articles. 


It could in few years replace the nuclear power reactors park to provide energy around the earth, everywhere tidal range is high. 


French : Le professeur Bernard Laponche, consultant international dans le domaine de l’énergie  nucléaire, a travaillé au CEA et à  l’Agence Française pour  la Maîtrise de l’Energie (AFME),   et Benjamin Dessus, le président de  Global Chance * ont fait paraître  aux éditions du Seuil en octobre 2011 un solide plaidoyer pour  «En finir avec le nucléaire »

 
Ces deux auteurs réfutent  les arguments spécieux  portant tant sur l’indépendance énergétique de la France dont se prévalent  les pro-nucléaires (dont ci-après Henri Prévot) que sur la sûreté et la sécurité, soi-disant le privilège de la technologie française.

 

Le coût du kWh nucléaire serait grandement sous-évalué, les marchés étrangers  surestimés et  le contrôle grâce au nucléaire des émissions de gaz à effet de serre  en fait assez marginal. La gestion des déchets nucléaires est en outre sans solution acceptable.


- Le risque  d’un accident majeur étant rédhibitoire, il importe de sortir  le pàlus rapidement possible du nucléaire Les conséquences tragiques de ses accidents ont été mises en évidence une fois pour toutes à Tchernobyl  et à Fukushima.

 

La multiplication des centrales nucléaires ne fait pas croître linéairement la possibilité d'un accident majeur. Le risque est incalculable. La possibilité  qu'un accident majeur ne se reproduise est bien supérieur à la possibilité de gagner au loto ! 

En cas d'utilisation de l'arme nucléaire, que ce soit accidentellement ou délibérément, l'affolement et la désorganisation seraient telles que des accidents de centrales nucléaires se produiraient en séries.   

 

- Même si aucun accident ne pouvaient survenir, la production croissante des déchets radioactifs est préoccupante, dangereuse sur des siècles et des millénaires à venir. On ne sait déjà pas qu'en faire ! 

 

- La diffusion de techniques permettant la prolifération des armes nucléaires est en elle-même une menace qui ne peut que grandir. 

 

Henri Prévot, ingénieur général des Mines, dans un livre paru 8 mois plus tard chez le même éditeur, tient une position inverse que les précédents auteurs. Il prétend qu'il serait irréaliste d'en sortir.


Henri Prévot  prétend en effet que « nous passer du nucléaire  nous mettrait sous la coupe des Russes, nous ferait  émettre beaucoup plus de CO2 qu’aujourd’hui et dépenser  des milliards d’euros par an,  qui seraient mieux employés à payer des chercheurs ou des médecins / … / Vivre avec le nucléaire, c’est mettre en balance d’un côté des valeurs qui ont pour nom confiance en l’avenir, ouverture vers les autres, foi dans les vertus de la technique, et, de l’autre, le risque, très peu probable mais majeur, qui sera accepté si les citoyens le connaissent, lui donnent sens et ont le moyen de le gérer eux-mêmes »

 

Conclusion : la technologie  STSMC  devrait  mettre ces auteurs d'accord, à moins que les arguments des uns et des autres ne soient qu'un prétexte  plus ou moins conscient à la détention de pouvoirs de dominations (Cf. René Girard).

....................................................................................................................................................................

 

   *  Global Chance 17 ter,  rue du Val      92190    Meudon  France 

 

Association                   globalchance@wanadoo.fr

Site Internet                   atlas.conseil@free.fr

 

Bibliographie

 
La Recherche, n°472, février 2013  Benjamin Dessus, Bernard Laponche et Hervé Le Treut, "Quelles émissions de gaz à effet de serre faut-il réduire ?"

 

Le trente-deuxième numéro de  "Les Cahiers de Global Chance"  

"L’efficacité énergétique à travers le monde : sur le chemin de la transition",

 

Global Chance et les responsables politiques devraient s'intéresser de plus près au STSMC !


 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de leon
  • : 1° Réflexions sur les impostures et les incohérences des systèmes soignants 2°Réflexions sur les sources énergies écologiques
  • Contact

Recherche

Liens